Une ville à choisir, un avenir à réussir
Grossir la font

Actualités

RSS

29 mai 2015

COLLECTE DES MATIÈRES ORGANIQUES : LES MIRABELLOIS SONT AU RENDEZ-VOUS!

C’est dans la semaine du 3 mai dernier que la Ville procédait à sa première collecte de matières organiques.  En deux semaines seulement, pas moins de 185 tonnes ont été ramassées! Ce départ sur les chapeaux de roue permet d’espérer atteindre, voire dépasser les objectifs fixés pour 2015.

En effet, l’objectif pour 2015 est de détourner de l’enfouissement 1 500 tonnes de matières organiques. Depuis le mois de mai, le tonnage moyen est de 90 tonnes par semaine.  À ce rythme, l’objectif 2015 pourrait être atteint dès septembre.

Les efforts consentis par les Mirabellois à cette nouvelle collecte sont tangibles et remarquables. « On ne peut que les féliciter et leur demander de poursuivre sur cet élan et de continuer de bien nourrir leur p’tit dernier », d’indiquer le maire de Mirabel, M. Jean Bouchard. Chaque poignée de matières organiques est comptée et fait une différence.

Par ailleurs, le centre de compostage Mironor, qui recueille les matières organiques de Mirabel, est plus que satisfait de la qualité de la matière acheminée, citant même la Ville en exemple. Encore une fois, c’est grâce aux efforts de ses citoyens que Mirabel se démarque et s’illustre.

Contenu des bacs

Le contenu des bacs bruns est évalué de façon aléatoire dans les différents secteurs de la ville les jours de collecte. Un avis d’évaluation est alors agrafé à la poignée du bac et permet de féliciter le propriétaire du bac ou de lui indiquer les contaminants qui s’y trouvent, le cas échéant.

Les évaluations  démontrent une présence moyenne de bacs bruns en bordure de la rue les jours de collecte de 55 %. La majorité (88%) des bacs bruns évalués est exempte de contaminants. Au nombre des contaminants observés et interdits, surtout des sacs de plastique (même biodégradables), des pots à plantes en plastique ainsi que les godets à café de type Keurig.

À noter que les sacs de papier ne sont pas obligatoires. Certaines personnes préfèrent envelopper leurs matières organiques dans du papier journal en glissant deux feuilles dans le mini-bac de cuisine. Le plus simple reste le dépôt pêle-mêle ou en vrac. Attention, les sacs de plastique sont réellement interdits. Le bac roulant brun ne sera pas ramassé s’il contient ce type de contaminants importants.

Par ailleurs, quatre agents de sensibilisation, vêtus de dossards jaune fluorescent, ont débuté leurs visites porte-à-porte à la mi-avril et continueront tout au long de l’été.  Le but de l’exercice : renseigner les citoyens sur la collecte des matières organiques. Les agents seront présents dans divers événements de la Ville, tout au long de l’été, pour répondre aux questions des citoyens.