Une ville à choisir, un avenir à réussir
Grossir la font

Actualités

RSS

16 décembre 2014

GEL DU COMPTE DE TAXES À MIRABEL EN DÉPIT DES COMPRESSIONS IMPOSÉES PAR LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC

Réunis en séance extraordinaire, le lundi 15 décembre dernier, les membres du conseil municipal adoptaient le budget 2015 qui se chiffre à 78 259 000 $ et qui se caractérise par un gel des taxes municipales, et ce, en dépit des coupures du gouvernement du Québec suite à l’adoption récente du nouveau pacte fiscal.

Le maire de Mirabel, M. Jean Bouchard, se dit heureux de pouvoir adopter un budget qui ne comporte aucune hausse de taxes pour 2015, « qui plus est en cette période d’austérité ».

« Mirabel a su répondre à l’invitation du ministre Moreau de faire un effort de rationalisation dans son budget, malgré les coupures provenant de Québec qui se chiffrent à 1,5 million de dollars, en deux ans. Nous avons su faire nos devoirs sans pour autant en faire payer le prix à nos citoyens et nous en sommes plus que fiers », d’indiquer le maire de Mirabel.

Surplus budgétaire

« J’ajouterai qu’en dépit de ces compressions imposées par Québec et l’inflation, de poursuivre le maire, Mirabel est malgré tout en excellente santé financière et enregistre un surplus budgétaire de quelque 3,2 millions de dollars. » Ces surplus seront utilisés, entre autres, pour maintenir à son plus bas niveau la taxation municipale, pour la réalisation d’immobilisations ainsi que pour la constitution d’une réserve financière de un million de dollars pour pallier les situations d’urgence.

« Une ville ne peut faire de déficit et nous avons pour objectif de maintenir la dette le plus bas possible. Nous voulons surtout respecter l’équité intergénérationnelle pour assurer à nos générations futures les moyens de se développer et de payer leur juste part de la facture », de préciser le maire. De plus, une partie de ces surplus permettront d’implanter, en 2015, une troisième collecte, soit celle des matières organiques. En implantant cette collecte, Mirabel comptera parmi les premières villes de la couronne nord à agir de la sorte.

Augmentation de la richesse foncière

Preuve d’une activité économique très soutenue, la richesse foncière de la Ville atteint des sommets avec une évaluation de quelque 6,5 milliards de dollars, soit une augmentation de plus d’un demi-milliard en termes de nouvelles évaluations imposables. Notons à titre d’exemple les évaluations suivantes : le mégacentre Premium Outlets Montréal : plus de 120 millions de dollars ; Bombardier : plus de 23 millions de dollars ; le développement commercial du secteur de Saint-Canut : plus de 10 millions de dollars ; la compagnie Aérolia : 9 millions de dollars ; SAFRAN Messier-Bugatti-Dowty : 8 millions de dollars ; Ingénia : 4,3 millions de dollars; Bell Helicopter Textron : 2,4 millions de dollars ; La Cité Mirabel, ajoutée aux nouveaux immeubles, montée Sainte-Marianne et ceux du secteur de Saint-Janvier : plus de 25 millions de dollars ; le volet résidentiel, avec 1 100 unités de logements enregistrés au cours des derniers mois : plus de 200 millions de dollars ; le domaine agricole : 2 millions de dollars.

De nombreuses immobilisations

« Au cours de la prochaine année, ce sont quelque 11 millions de dollars d’immobilisations qui seront payées sans emprunter ou à même nos fonds spéciaux. Une année record du point de vue des investissements payés sans augmenter la dette grâce, encore une fois, à l’utilisation judicieuse de nos surplus et de la croissance de la richesse foncière », d’indiquer M. Bouchard.

Au nombre des principaux projets d’investissements, notons le remplacement de 14 véhicules principalement dédiés aux services de la Police, de l’Équipement et des travaux publics, des Loisirs, de la culture et de la vie communautaire ainsi que l’acquisition d’équipement ; l’ajout de lieux communautaires, secteurs du Domaine-Vert Nord, de Saint-Benoît et de Saint-Canut ; l’ajout de modules dans les parcs dont une patinoire permanente, secteur de Saint-Hermas ; l’aménagement de circuits d’exerciseurs dans certains parcs ; la réfection extérieure du centre culturel Joseph-Savard, secteur de Saint-Janvier ; l’aménagement d’un troisième lac de pêche, au bois de Belle-Rivière ; le réaménagement de la section administrative de la bibliothèque du secteur de Saint-Janvier.

D’autres projets majeurs seront également réalisés. Mentionnons à ce chapitre le remplacement des conduites d’eau et d’égout, rue Charles, du boulevard du Curé-Labelle jusqu’à l’est de la rue Brault, et rue Victor. Ajoutons à cela l’amélioration de la qualité de l’eau, secteur de Sainte-Scholastique. À noter que ces immobilisations seront financées à l’aide du Programme de la taxe sur l’essence et la contribution du Québec (TECQ) et par règlements d’emprunt. Il ne faut pas non plus oublier les quelque 7 millions de dollars qui seront consacrés au réseau routier afin de le conserver dans un état convenable.

Sommet 2014

De nombreuses actions seront aussi mises de l’avant suite au Sommet tenu en 2014 qui avait pour but d’améliorer les services offerts aux organismes mirabellois dans les domaines sportif, culturel et  communautaire. Concrètement, une nouvelle ressource sera embauchée afin de soutenir les comités et organismes dans tous les secteurs d’activités et d’aider les bénévoles dans leur mission.

De plus, un portail sera créé sur le site Internet de la Ville dans le but d’y afficher les activités des nombreux organismes que l’administration municipale considère comme des partenaires de premier plan. Le réseau Wi-Fi sera aussi étendu à plusieurs bâtiments réduisant ainsi les coûts pour plusieurs organismes.

En terminant, précisons que les taux de taxes pour 2015 s’établissent comme suit selon les catégories d’immeubles suivantes : résidentielle : 0,525 $ du 100 $ d’évaluation ; immeubles de 6 logements et plus : 0,562 $ du 100 $ d’évaluation ; immeubles non résidentiels : 1,594 $ du 100 $ d’évaluation ; immeubles industriels : 2,073 $ du 100 $ d’évaluation ; immeubles agricoles : 0,525 $ du 100 $ d’évaluation.