Une ville à choisir, un avenir à réussir
Grossir la font

Actualités

RSS

22 mai 2018

LE MAIRE DE MIRABEL SALUE LA POSITION DES ASSOCIATIONS LIBÉRALES DE MIRABEL ET DE SAINT-JÉRÔME

Le maire de Mirabel, M. Jean Bouchard, se réjouit de la prise de position publique des associations libérales de Mirabel et de Saint-Jérôme, qui reconnaissent la nécessité de parachever l'autoroute 13 jusqu'à l'autoroute 50, et qui appuient l'idée de prolonger le tracé du REM jusqu'à Mirabel.

« Nous sommes heureux que les solutions proposées par ces associations, en réponse à la congestion qui affecte gravement nos citoyens et notre économie, aillent totalement dans le sens de celles que nous préconisons », d'affirmer M. Bouchard. « Nous espérons que les hautes instances du parti, de même que les autres partis en lice aux prochaines élections, feront preuve de la même considération quant à ces solutions », ajoute-t-il.

La Ville de Mirabel mène actuellement une campagne de mobilisation pour faire valoir l'importance du parachèvement de l'autoroute 13, hautement prioritaire pour la population et les gens d'affaires de la région. De plus, tout en reconnaissant l'intérêt d'une desserte du REM à Laval, Mirabel défend, depuis 2016, la pertinence de pourvoir sa zone aéroportuaire d'une antenne de ce réseau, en prolongeant son tracé de 15 km à partir de Deux-Montagnes.

« Les dirigeants de la Caisse de dépôt et placement du Québec ont reconnu les nombreux avantages que présente ce prolongement, dont le coût serait largement inférieur à celui d'autres tronçons, puisque le corridor requis appartient déjà au gouvernement », d'expliquer M. Bouchard. « Nous attendons, depuis, que soient initiées les études techniques à mener pour que puisse se concrétiser, éventuellement, ce projet prometteur et structurant », ajoute-t-il.

La croissance spectaculaire de Mirabel et des villes environnantes, appelée à se poursuivre au cours des prochaines années, mérite certes d'être considérée en fonction de l'achalandage qu'elle est susceptible de générer. Et ce, d'autant plus que c'est environ 5 000 travailleurs qui sont déjà à l'œuvre sur le site aéroportuaire de Mirabel, dans des entreprises d'envergure internationale de l'industrie aérospatiale.

« Reconnu comme un pôle d'attraction et de développement économique majeur, ce site offre d'emblée un bassin de captation important pour le REM », de souligner M. Bouchard. « Ce vaste espace offre de multiples possibilités et a tout pour être catalyseur de prospérité. J'ai la ferme conviction que son potentiel doit être considéré et maximisé, au profit du Québec en entier », conclut-il.