Violence conjugale

Un message du Service de police de Mirabel

15 avril 2021

La violence conjugale est perçue depuis longtemps comme un phénomène social complexe et enraciné. Ce fléau sociétal prend malheureusement davantage d’ampleur au fil du temps. Dans la dernière année seulement, 74 victimes de violence conjugale sont allées chercher de l’aide auprès du Service de police de Mirabel et de Saint-Colomban, sans compter celles qui ne parviennent tout simplement pas à aller chercher de l’aide.

De nombreuses raisons font en sorte qu’il est difficile de briser le cycle de la violence conjugale. Au nombre de ces raisons, on compte la peur des représailles, l’isolement social, la peur du jugement ou encore, l’espoir constant que le conjoint va changer. Ce cycle de la violence s’inscrit dans une dynamique de prise de pouvoir ou de contrôle d’un des partenaires sous diverses formes : violences psychologique, physique, économique, verbale, affective, spirituelle ou sexuelle. La violence arrive de façon subtile et progressive, ce qui la rend difficile à percevoir au départ, d’où l’importance de reconnaître les signes afin d’aller chercher de l’aide.

Le phénomène de la violence conjugale a des répercussions sur l’ensemble de la société. Bien entendu, le contexte actuel de pandémie augmente les risques de violence et provoque des conséquences directement sur les victimes puisqu’elles sont avec leur agresseur en permanence. Avant la pandémie, les victimes pouvaient s’évader grâce à d’autres facettes de leur vie, comme le travail à l’extérieur du domicile par exemple.

Malgré la situation actuelle, il ne faut pas laisser ce phénomène escalader davantage. Il faut définitivement briser le cycle de la violence. Si vous êtes témoin d’une situation de violence, il est très important d’aller chercher l’aide nécessaire car le temps est compté dans ce type de situation. Il faut agir et signaler la situation aux ressources disponibles avant qu’un autre drame ne se produise. Chaque citoyen a le pouvoir de faire diminuer ce phénomène grandissant dans la société.

Si vous êtes victime de violence conjugale ou que vous croyez l’être, sachez que vous n’êtes pas seul et qu’il y a des gens qui s’en soucient, qui sont prêts à vous aider malgré la pandémie. Il est très important de savoir que vous êtes en droit de quitter votre domicile après le couvre-feu afin d’assurer votre sécurité. Vous pouvez communiquer avec le Service de police de votre Ville, au 450 475-7706, pour obtenir de l’aide.

Vous pouvez également vous procurer une pochette d’information contre la violence conjugale, disponible au poste de police de Mirabel et dans les bibliothèques de la Ville. Si vous avez besoin d’aide, il existe des ressources d’hébergement et des services d’écoute disponibles en tout temps, par exemple : La Maison d’Ariane, au 450 432-9355, et Le Mitan, au 450 435-3651.

Le Service de police tient à rappeler la présence dans l'équipe de Mme Julie Breault, travailleuse sociale, qui peut également être contactée en tant que personne-ressource en lien avec des questions concernant la violence conjugale. On peut la joindre par courriel, à j.breault@mirabel.ca, ou par téléphone, au 450 475-2008, poste 4045.

Actualité suivante

Garde de poules en milieu urbain

La Ville de Mirabel inaugure son nouveau centre récréatif Avis d'ébullition : rue Berthiaume (Saint-Janvier) Deux nouvelles pistes de pumptrack maintenant accessibles! La population était au rendez-vous ! Retour sur l’Info-expo de l’AVEQ Un club de marche pour soutenir les saines habitudes de vie et la santé globale des personnes aînées Offre d'emploi : directeur général adjoint Tourisme Mirabel procède au lancement du chantier du parc équestre Présentation des membres du conseil d’administration de Tourisme Mirabel Suivis sur la COVID-19 Précisions relatives à la mise en application du passeport vaccinal à Mirabel Déploiement du programme AEQ et nomination de deux nouveaux coordonnateurs en développement des entreprises Offre d'emploi : Surveillant du patinage libre ou du hockey libre Petit Théâtre du Nord - Une infolettre à ne pas manquer ! Consultez les avis d'ébullition en vigueur Interruption d’eau et avis d’ébullition préventif : Côte Saint-Pierre (Saint-Janvier) Secteurs La Presqu’île et Laurentides – Terrebonne-Ouest Refonte du réseau de bus : exo lance ses consultations publiques La Ville énonce les enjeux actuels aux candidats des élections fédérales Les surveillants de parcs : essentiels à la quiétude des quartiers ! Bris d’équipement à l’aréna du complexe du Val-d’Espoir La Ville met en demeure l’entrepreneur de l’aréna du complexe du Val-d’Espoir La sécurité aux abords des écoles : l’affaire de tous!