Inventaire des bâtiments patrimoniaux

Une décision avec des bienfaits pour l’histoire et l’environnement

9 novembre 2022

Puisque la conservation du patrimoine mirabellois importe grandement au conseil municipal, la Ville entamera bientôt un processus d’étude de son histoire et de ses bâtiments historiques. Cette analyse exhaustive lui permettra de mettre en lumière les points forts de son passé ainsi que les moments ayant marqué son histoire et qui ont construit son identité. Cela lui servira ensuite à faire l’inventaire de ses immeubles construits avant 1940 et qui présentent une valeur patrimoniale.

Avec l’adoption de la Loi modifiant la Loi sur le patrimoine culturel et d’autres dispositions législatives par le gouvernement provincial, la Ville pourra également mettre en place des dispositions qui viendront réglementer la démolition de tels immeubles. La nouvelle réglementation assurera aussi l’entretien adéquat de ces mêmes immeubles, ce qui empêchera les propriétaires de les négliger et de mener à leur désuétude. Ces changements présentent des bénéfices à deux niveaux.

Préservation de l’histoire
Le passé d’un territoire est reflété dans son patrimoine, mais son présent l’est également. Il représente les biens matériels importants et les notions immatérielles cruciales à conserver. La décision de les protéger est instructive à propos des éléments qu’une société juge nécessaires de transmettre aux générations futures.

Ces éléments deviennent en quelque sorte une ébauche des moments forts de l’histoire d’un territoire et de ses connaissances. Ce sont ces éléments qui enrichissent les sociétés et les communautés en fournissant à leurs membres des points communs qu’ils peuvent partager. En examinant ces éléments, il est possible de trouver des points d’origine qui permettent de retracer l’évolution d’une société, facilitant ainsi la compréhension de son présent.

Ce sont ces connaissances et cette importance accordée à l’histoire qui différencient l’homme du reste du royaume animal. En utilisant les leçons qu’il peut tirer de son histoire, il est en mesure de mieux diriger son futur. Qu’est une société sans histoire, se questionnait Victor Hugo. « Il faut des monuments aux cités de l’homme, autrement où serait la différence entre la ville et la fourmilière ? », a-t-il demandé dans son recueil de notes intitulé Choses vues.

Prioriser le développement durable
La démolition et la construction à neuf de bâtiments sont très polluantes. Selon les statistiques les plus récentes de Recyc-Québec, entre 15 et 20 % des matières résiduelles générées au Québec en 2008 provenaient de la construction, la rénovation et la démolition dans le domaine du bâtiment.

Dans une perspective de développement durable, il devient donc nécessaire de réduire ces quantités de matières résiduelles en procédant à la réutilisation de bâtiments. Avec plus de 4 000 bâtiments détruits chaque année au Québec, des quantités astronomiques de ressources et d’argent sont dédiées annuellement à la construction d’immeubles neufs qui sont érigés en lieu et place d’immeubles qui auraient pu être réutilisés.

En bénéficiant d’une subvention du ministère de la Culture et des Communications, Mirabel pourra donc faire l'inventaire de ses bâtiments datant d’avant 1940. Cette démarche lui permettra de faire sa part pour protéger le patrimoine de ses communautés et pour adopter des façons de faire écoresponsables, menant ainsi à la préservation de l’histoire et de l’environnement.

« En étant une Ville/MRC, Mirabel a le devoir d’assurer la pérennité de tout immeuble situé sur son territoire. Nous avons, par nos 13 secteurs, un patrimoine riche d’histoire avec plusieurs bâtiments qui ont été construits bien avant 1940. Ce processus nous permettra d’en avoir un meilleur portrait et d’en assurer la préservation. »
- Patrick Charbonneau, maire de Mirabel

Actualité suivante Stationnement de nuit

Un projet pilote pour faciliter le stationnement hivernal

Mirabel et l’érable, une ville et une industrie entrelacées Jean-Denis Garon proclame Mirabel la capitale mondiale de l’érable Congé de la fête du Travail Budget participatif 2024 Quelque 110 parcs et espaces verts à explorer ! Projet de loi C-18 : les membres de l’Union des municipalités du Québec s’unissent Dévoilement du monument commémoratif pour l’ancien maire Jean Bouchard Nouvelle appli mobile : Mirabel vous informe encore mieux ! Rénovations dans les secteurs villageois Subventions pour les propriétaires qui en font la demande Rapport du maire sur les faits saillants du rapport financier 2022 Fermeture des bureaux de l'administration municipale Logements sociaux et abordables Près de 330 000 $ pour le projet Les Habitations de la Gare Garder en tête les intérêts des jeunes et la santé de la planète Directives importantes pour l’aménagement paysager Tolérance zéro Mirabel prohibe tous les comportements abusifs dans les espaces publics Réclamations pour les dommages causés par le déneigement Mise en berne pour la sergente Maureen Breau Maintien d’inventaire des propriétés de Mirabel LBP Évaluateurs agréés Interruption temporaire du système téléphonique Derrière nos déneigeurs se cachent des êtres humains : aidons-les à nous aider ! Faits saillants du conseil municipal de la Ville de Mirabel du 23 janvier 2023